Téléaudiologie

Rapport  de  l’enquête  sur  les  regards  au  sujet  de  la  Téléaudiologie/Téléorthophonie 

 

Auteur :  Frédéric  VENAIL,  au  nom  du  groupe  de  travail  « Téléaudiologie »  de  la  Société  Française  d’Audiologie .

 

Introduction

L’essor des technologies numériques a fait naître le concept de téléaudiologie. Déjà en pratique dans de nombreux pays dont les USA, la Pologne, le Brésil, l’Afrique du Sud, l’Australie … et la liste n’est pas exhaustive, la téléaudiologie permet aux professionnels de santé de prendre en charge à distance des patients atteints de déficiences auditives et langagières. Elle peut concerner l’évaluation audiométrique, la réalisation d’exploration auditives, le réglage des appareils et implants auditifs en passant par la rééducation orthophonique.

Cependant la place de ce nouvel outil, qui vient en complément des méthodes de réhabilitation traditionnelles reste à définir, notamment en France, où les solutions techniques existent mais sont contraintes par le cadre juridique et réglementaire qui régit les professions médicales et paramédicales.

Consciente de ce changement de paradigme, des opportunités, des challenges mais aussi des risques qu’il comporte, la SFA a ouvert un groupe de travail ayant pour thème la réflexion autour de la téléaudiologie.

En tant que société savante, la SFA a interrogé ses membres, ainsi que d’autres professionnels du secteur de l’audiologie sur leur vision, leurs espoirs, leurs doutes et leurs craintes au sujet de la téléaudiologie. Un questionnaire, balayant de manière transversale les différentes thématiques que la téléaudiologie peut concerner dans nos professions, a été édité en ligne et ce rapport a pour but d’effectuer la synthèse des réponses reçues à ce questionnaire.

 

Méthodologie

Le questionnaire

Un questionnaire a été élaboré à l’aide de l’outil en ligne Survey Monkey. Il comporte 18 questions (en annexe) interrogeant le(la) participant(e) sur des données démographiques, socio-professionnelles, sur les habitudes d’utilisation d’Internet, ainsi sur des questions plus spécifiques concernant la téléaudiologie/téléorthophonie. Les réponses étaient collectées de manière anonyme.

Les réponses étaient recueilles en fonction des questions soit selon des réponses à choix forcé qualitative (exemple la profession médecin / audioprothésiste / orthophoniste / autre), des réponses à choix forcé qualitative ordinale à l’aide d’une échelle de Likert à 5 points (tout à fait d’accord/ plutôt d’accord / ni d’accord ni pas d’accord / plutôt en désaccord / tout à fait en désaccord), des réponses quantitative à l’aide d’une échelle visuelle analogique (entre 0 et 100), et enfin des réponses ouvertes permettant au(à la) participant(e) de s’exprimer librement dans un champ de texte.

Le logiciel Survey Monkey permet de créer des formulaires adaptés à la visualisation sur ordinateur, tablette et smartphone, permettant ainsi d’améliorer l’expérience utilisateur et d’augmenter ainsi le taux complétion du questionnaire. La durée moyenne de remplissage du questionnaire était évaluée à 8 minutes.

 

Les personnes interrogées

Le sondage a été ouvert du 6 août 2018 au 18 mars 2019. Différents types de publics ont été sollicités : les membres de la SFA par mailing direct sur l’adresse courriel avec plusieurs rappels, les membres de la communauté Doc@Doc comprenant majoritairement ORL et audioprothésistes, et les membres de la page Facebook de professionnels en orthophonie. Il n’a pas été possible d’obtenir de liste pour mailing direct auprès de la SFORL ni du collège d’Audioprothèse.

 

Analyse des résultats

Les résultats sont présentés sous la forme brute pour l’ensemble des participants au sondage. Ils seront ensuite analysés en fonction de la réponse aux questions 2 (Age), 5 (Effectuez vous des achats par smartphone ou tablette ?), 11 (Vous êtes… profession), 12 (J'exerce principalement…) et 13 (Je pense que dans ma spécialité, ma localité / aire géographique d'influence est…)

.